Jul 08
0

La belle -sœur

J’imagine que c’est le désir de beaucoup d’hommes de sauter leur belle-sœur. « Bah, Moi aussi! » «Bien que mon épouse et moi avions une vie sexuelle bien pimentée. La sœur de ma femme et moi avions flirté pendant des années. Je ne croyais pas tirer quelque chose de ses petits flirtes .J’avais mal vu.

Mon épouse était courte et bien faite, très mince et ferme. Sa sœur, d’autre part, était sublimement belle, avec des pertes de poids avec une fréquence alarmante mais néanmoins elle était sexy .ça s’est passé le jour de noël, nous étions tous ensemble. J’étais prête à sortir et partir à la recherche d’une bouteille de vin difficile à trouver, j’ai demandé si quelqu’un voulait m’accompagner, mais personne n’était vraiment intéressé. Puis, ma belle-sœur a dit qu’elle s’y rendrait avec moi mais que nous devrions ensuite nous rendre chez elle pour prendre ses affaires. Je lui ai répondu “cool”, et nous sommes partis.

Nous nous sommes arrêtés dans quelques magasins à la recherche de la bouteille de vin. Elle était habillée d’une façon très salope – Jean taille basse, qui lui collait sur les fesses, un tee-shirt un peu trop moulant, les cheveux un peu défaits. J’ai eu l’espoir que quelque chose se produirait, après toutes ces années de flirtes, surtout ce jour-là, ou jamais. J’ai remarqué qu’elle était très silencieuse .Nous nous sommes dirigés vers la maison qu’elle venait de vendre. Elle est allée directement au garage quand nous sommes arrivés, et j’ai exploré la maison vide, dans les chambres il y avait quelques cartons.

Je suis allé dans le salon et déconnecta les prises téléphoniques et d’autres choses, je pouvais l’entendre dans le garage. J’ai essuyé la pagaille autour de la cheminée avec de vieux journaux qui trainaient, histoire de tuer le temps. J’ai remarqué que les choses s’étaient calmées dans le garage.

J’ai entendu la porte du garage qui donnait dans à la maison s’ouvrir, mais j’ai vu personne entrer dans la pièce. La prochaine chose que je savais c’est que j’ai senti des mains sur mes épaules, et je me suis retourné, elle s’est tournée vers moi et m’a planté un long baiser humide. Quand le baiser toucha à sa fin, elle murmura dans mon oreille: « tu veux bien te déshabiller?”! Mon vœux se réalisa enfin, Je lui ai dit ” oh oui!”

Rapidement nous nous sommes retrouvés tous nues, debout, et enfermés dans une étroite accolade, ses seins chauds étaient sur ma poitrine. Elle s’agenouilla, a renversé ses cheveux, ses lèvres m’ont enveloppés la bite. Je ne pouvais pas attendre pour retourner la faveur!

Après près avoir jouit dans sa bouche, je l’ai posé sur le plancher, les jambes écartées, léché et suçais sa chatte humide et son clitoris, de regarder vers le haut pour la voir serrer ses mamelons et jouissait de ma langue. J’ai ensuite lécher son cul, qu’elle a beaucoup aimé, contrairement à ma femme – qui, adorait être doigtée et baisée dans le cul – je ne savais pas si elle voudrait, elle aussi allait jusqu’à l’arrière. Je n’ai donc pas poussé les choses. Je devais attendre le signal, vous savez? Quand une femme veut dans le cul, elle se met à quatre pattes et montre le trou du cul.

J’ai arrêté de la lécher et grimpa sur elle, voulant enfin glisser ma bite dans sa chatte. Mais elle se leva aussi, m’a jeté en arrière, et a commencé à sucer ma bite à nouveau, cette fois j’étais vraiment trop raide avec sa fellation. J’ai cru qu’elle voudrait monter sur moi, dès que la pipe serait terminée.
Effectivement, elle ne fut rien. Et j’étais prêt à accepter sa chatte sur ma bite. Cela ne s’est pas produit! Au lieu de cela, elle a attrapé ma bite, frotté la tête de celui-ci autour de sa chatte, et a frotté la tête de ma bite humide autour de son trou du cul! “Je le veux dans le cul” dit-elle. J’ai dis oui d’un signe de tête avec le sourire.

Elle a mit lentement la tête de ma bite dans son trou du cul, retira sa main, lentement je commençais à faire des vas et vient avec ma queue, la glissant à la profondeur de son cul et commença à pomper son cul lentement, de haut en bas, comme je l’ai ressenti la chaleur de son cul serré autour de ma bite. “Oh Dieu, c’est si bon” j’ai dit. Elle n’a pas dit quoi que ce soit, elle continuait a bouger à quatre pattes. Puis elle se leva, me reversa sur le dos et me chevaucha, comme une folle.

Je suis allé tout droit dans sa chatte humide, glissant ma bite dans son trou ” elle me chevauchait , gémissait, elle m’a dit:” humm, oui, baise-moi ! ” J’ai commencé à la pousser plus profondément. Elle se retira loin de moi, et a cet instant j’ai dis : “Non, je veux jouir dans ta chatte”. Elle se décontracta et ouvrit ses jambes de plus belle, alors je suis monté sur elle, glissa dans sa chatte mon énorme gourdin, et elle a commencé à jouir comme moi. Un orgasme qui semblait durer éternellement.

Ensuite nous nous sommes mis à fumer une cigarette. “Tu t’en rends compte de ce que l’on vient de faire” je lui ai demandé. “Tu le regrettes?” dit-elle

Eh bien, ça fait environ 4 mois depuis les faits, et je ne le regrette pas, mais nous n’avons jamais remis ca !

Cette histoire a reçu : 0 commentaire. Ajouter un commentaire.

Écrire un commentaire :