Aug 23
1

La soumission

Le fait qu’il l’a supplié de s’arrêter la rendait encor plus excitée. Après tout, il était d’accord pour cela, maintenant, il devait aller jusqu’au bout tout comme je savais qu’il était en appréciant.

Je poussais ma main entre ses jambes, caressait ses couilles, puis j’ai attrapé sa queue. Oh oui, il aimait cela, car sa queue était sur le point d’exploser. La seule raison pour laquelle il voulait que j’arrête était le fait qu’il voulait me baiser. Je lui ai donné une gifle sur les joues des fesses, sa peau était rouge sombre, le genre qui ne s’estompait pas au bout d’une heure. J’ai continué à l’assaut de son cul et les cuisses et pour faire bonne mesure atteinte sous lui et a donné une fois de plus sa queue une volée de gifles. Il rouspétait comme son jus suintant, sur la pointe de son sexe.

Enfin, j’étais satisfait, j’ai recueilli un peu de son jus, massait son sexe enflammé, et glissait mon doigt dans le trou de son anus. J’ai glissé un doigt, puis deux doigts dans son anus serré. J’ai poussé lentement dans et hors de son trou, il gémissait au moment ou j’essayais de trouver le bon rythme. Mes doigts s’entendaient de plus en plus dans la profondeur de son anus. À quatre pattes avec ses poignets menottés au lit, ma chatte trempait à la vue de sa queue en érection. Il a commencé à pousser sur mes doigts, j’ai donc réajusté les sangles sans vouloir le faire mal.

Enterré à l’intérieur de lui jusqu’au bout, j’ai pris sa queue dans ma main, je savais que je ne pouvais pas tenir longtemps aussi. Cependant, je le torturais, en massant doucement sur sa queue, n’allant pas trop vite de sorte qu’il en profite. Il tirait sur les menottes, je savais qu’il voulait me toucher pour me donner un avant-gout de son désir. J’ai commencé à aller plus rapidement dans et hors de son trou serré. Nous gémissions tous les deux a haute voix, dieu comme je le voulais en moi, pensais-je.

Sans trop savoir comment, il a réussi a enlevé les menottes. C’était la troisième paire que nous cassions durant nos relations sexuelles. Il s’est emparé des menottes, puis s’est tourné vers moi, en les balançant devant mon visage .Ma chatte était encore plus humide. Il m’a attrapé et m’a jeté sur le lit, tirer la sangle loin de moi, c’était a mon tour d’être l’objet de ses moqueries. Il a écarté mes jambes et sa bouche est partie à la rencontre de ma chatte. Il rouspétait a la vu de mon humidité et le goût, en envoyant des vibrations à travers moi.

Doucement il a commencé à sucer mon clitoris, lécher mon jus, et même de venir à la hauteur de mes lèvres pour me donner un avant-goût de mon jus. Puis il a léché mes lèvres et mon cul avec sa langue en touchant mon clitoris, je savais que c’était une façon pour lui de me rendre la monnaie de ma pièce. Sa langue a finalement commencé à caresser mon clitoris et ensuite retira sa langue en me donnant une légère chiquenaude sur mon clitoris.

J’ai commencé à sentir la chaleur familière de son sexe et je me suis poussé fort sur son visage. Il a répondu en prenant mon clitoris délicatement entre ses lèvres et sucé doucement, mais rapidement. J’ai répondu par ma sécrétion crémeuse sur son visage. Il a rapidement rouspété et a léché tout mon jus. Satisfait qu’il a pu extraire tout mon jus, embrassé ma chatte, qui m’a laissé des picotements partout. Puis, soudain, il est entré dans ma chatte avec sa queue encore rigide. J’ai crié au pur plaisir. Nos bouches en collision, une fois de plus dans une volée de baisers, comme il allait et venait dans ma chatte, je lui demandais d’aller plus fort et plus vite.

Il sortit de ma chatte, sa queue à la main, je savais qu’il travaillait son éjaculation, alors j’ai fermé mes yeux, ma bouche ouverte, il se soulageait de sa charge, dans ma bouche. Le liquide épais dans ma bouche, le long de mon menton et des joues, j’essayais d’en prendre autant qu’il me permettait dans ma bouche.

Cette histoire a reçu : 1 commentaire. Ajouter un commentaire.

  1. nanou

    j’attends avec impatienc la suite de cette belle histoire. Vous savez écrire, c’est si limpide à lire ! Mais aussi, c’est ce que je cherche à vivre. Je ne me découvre pas par votre récit, je suis une soumise réelle et désireuse de rencontrer un Maitre dans ce type de liaison… Continuez, vous me faites rêver !

    02 Aug 10 at 16:12 #

Écrire un commentaire :