Apr 03
0

Ma prof et moi.

Je m’appelle Rémy, je suis étudiant dans un lycée et je vais vous raconter mon incroyable histoire, qui est gravé en moi.

Au lycée il ne se passait presque rien d’extraordinaire tout était vraiment que de la routine. Nous on venait au lycée apprendre puis partions chez nous, les heures de classe étaient plutôt à nous faire dormir. Les profs eux, ils étaient tous vieux et ne créaient aucune ambiance qui pouvait nous encourager à bosser dure. Un beau jour vint alors… arrivé en classe, je posais ma tête sur la table en écoutant de la musique en attendant que le prof de Math arrive pour commencer la classe. En hochant la tête pour voir si le prof était venu, à ma plus grande surprise, une belle et charmante femme était entrée dans la classe, un silence totale c’était installée dans la salle de classe, nous avions tous le regard braquait sur elle. Comme si le bon dieu avait entendu nos prières. Elle était à tomber, elle avait plus ou moins une trentaine d’année à mon avis. Elle était en minijupe noir et vêtue d’un chemisier blanc. Elle était élégante et sexy à la fois. Son corps était parfait et avait un visage très bien désigné, portant des petites lunettes qui lui vont comme un gant. Sans oublier ses longues jambes qui ne passaient pas inaperçues, juste en les regardant on pouvait savoir qu’elles étaient lisse et recouvert d’une crème parfumée. Elle remplacerait notre prof de Math cette année. AAAHHH !!!!

Une semaine écoulait, elle nous faisait tous perdre la tête, nous ne pouvions même pas nous concentrer une seconde car elle s’asseyait toujours sur son bureau face à nous en posant les pieds sur une chaise et elle écartait ensuite de temps en temps les jambes pour qu’on puisse apercevoir sa culotte en dentelle qui nous souriait. A la récré on parlait que de ca, cela nous excitait tous à un point que certain mecs de ma classe se branlaient pendant la classe en matant sous sa petite jupe, on c’était bien rincé l’œil. Puis une idée m’était venu en tête, comme je suis un peut faible en Math pourquoi pas prendre des leçons particuliers avec elle les après midi. Elle a tout de suite accepté de me donner des leçons, et pour info « chez elle le lendemain ! »

Arrivé le jour-j, je me suis fais tous beau. En arrivant chez elle, elle m’a offert un jus d’orange et des cookies qu’elle a préparé elle-même. Comme d’habitude elle portait une mini jupe mais celle-ci était un peu plus courte que d’habitude et bien collée à son beau postérieur et un chemisier entrouvert laissant apparaitre son soutien gorge en dentelle noir. Il y avait rien que nous deux et la température s’élevait progressivement, je n’écoutais plus rien de se qu’elle disait je me contentais de mater ses seins rondes et ses jambes qui s’exhibaient devant moi. Pouvant plus tenir la pression, mon pénis commençait a gonfler et je ne pouvais dissimuler cette érection. Son regard c’était posé tout de suite entre mes cuisses. –Rémy…c’est les math ou c’est moi qui te fais cet effet dans ton short ? -(Je rougis) Hum… mes excuses, euh…mais c’est la façon dont vous vous habilliez qui me procure cet effet humm et je ne peux m’empêcher hum… je ne peux m’empêcher de vous regarder …je suis désolé! -Oh c’est vrai? Je te fais de l’effet a ce point? Haha, c’est mignon !

Étonné, elle n’était même pas insensible à ma réplique. Elle c’était penchée et me caressait les cheveux, puis elle commença à me faire des petits baissées dans le cou. Ses lèvres était aussi douces que le miel, je la savourais avec un plaisir immense, elle le faisait très bien en tout cas. Je ne savais plus ce que je devais faire, je savais seulement que les cours de math c’étaient transformés en cours de biologie quand elle fit glissais ma main à l’intérieure de sa jupe et la fit remonter tout doucement. Son entre cuisse était vraiment bouillant. Et j’adorais sa, et j’écartai sa petite ficelle à l’aide d’un de mes doigts. Elle écartait ses cuisses et me regarda en hochant la tête, un hochement qui voulait vraiment tout dire.

Je me mis à genoux et dirigeai ma tête sous sa jupe, et avec ma langue je commençai à la lécher comme elle le voulait et me disait même comment il fallait que je m’y prenne. Je faisais des mouvements circulaires sur son vagin, en caressant légèrement ses seins, elle n’arrêtait pas de se trémousser, en poussant des cris très jouissifs. Lorsque je commençais à peine à sentir l’odeur de ses liqueurs, elle c’était mis à genoux et enlevait en un rien temps mon pantalon et commençait à sortir mon pénis de sa main et caresser mon gland avec un appétit. Elle massait ma verge entre ses mains et me demandait si c’était bon comme ca, et bien sur moi je ne pouvais rien dire et fi des oui répétitifs de la tête. Elle le roulait si bien entre ses paumes et j’avais même droit à des coups de langue sur le bout de mon pénis à chaque vas et viens c’était trop bon ! Elle me stimulait trop et de plus en plus l’orgasme devenait intense et révoltant. Je flattais ses seins qui pendaient devant moi et je mouillais mes doigts massais et picotais ses tétons en érection. Elle gémissait de plaisir…

Je ne savais pas vraiment si c’était légal tout ce qu’on faisait et a vrai dire je m’en fichais pas mal a ce moment la. Comme ci elle lisait dans mes pensées, elle me lança un

« T’en fais pas, il ne se passera rien…en plus se sera notre petit secret n’est-ce pas ? »

Merde, je ne pouvais même plus répondre. Je me sentais tout chaud et je sentais que j’allais bientôt arriver. J’essayai de toutes mes forces de me contrôler mais la façon dont elle faisait tourner sa langue sur mon gland en le susurrant en même temps fit gonfler ma verge rapidement et j’ai lancé une éjaculation incroyable ! Elle en avait partout, sur les mains, le visage, les lèvres et la langue. D’un air tout bête, j’essayais de faire un mouvement mais j’eu à peine le temps qu’elle me lécha tout mon jus en prenant goulument mon membre en bouche et l’aspirait en faisant rentrer ses joues. Je sentis tout mon être partir, je n’étais plus qu’un petit pantin maintenant, je jouissais encore et encore, c’était une jouissance infinie. Elle me sortit de mon rêve en me disant :

« Aller, vas te laver, le cours est fini. A demain, et n’oublie pas que c’est notre petit secret… »

Depuis ce jour, ses cours de math c’étaient converti en cour de sexe, et je suis resté toujours nul en Maths, mais ravi !

Cette histoire a reçu : 0 commentaire. Ajouter un commentaire.

Écrire un commentaire :